Test : Hanging song (Festive Road)

A un tricofrite (ou tricosaucisseallemande, je ne me souviens plus), Biquette, aka le vicomte de Boisjoli, a proposé de tester son nouveau patron, maintenant disponible sur Essais et erreurs. C’était la 1ère fois que je réalisais un patron de Festive Road même si certains me font de l’oeil depuis un moment (wink wink la combi short). Hanging song est un débardeur à bretelles spaghetti qui se boutonne devant et qui est légèrement froncé au niveau de la poitrine. Ce n’est pas un patron que j’aurais fait de moi-même, parce que… je n’aime pas les débardeurs à fines bretelles. Je trouve que j’ai le haut du corps trop maigre et que ça ne me va pas trop. Toutefois en réalisant ce top et en faisant les ajustements nécessaires, je trouve que le résultat est ok. Clairement pouvoir remonter les bretelles et avoir des fronces sur la poitrine, ça sauve. Je n’en ferais pas des dizaines, parce que c’est superflu dans mes contrées, mais je le vois bien en basique quand vraiment je n’en peux plus de chaleur.

Continue reading “Test : Hanging song (Festive Road)”

Duo de Grand’ourse : le dilemme du vêtement mixte

La base de ma couture reste beaucoup de projets à bas les chutes, ce qui n’est pas toujours sexy. Pour une fois, j’ai fait une couture mignonnette que j’avais envie de montrer. Il s’agit de deux gilets Grand’ourse, un patron d’Ikatee que j’affectionne et que j’avais déjà réalisé deux fois pour des cadeaux de naissance.


Continue reading “Duo de Grand’ourse : le dilemme du vêtement mixte”

Projet 001 : le trench Isla (Named Clothing)

sdr

Eh bien voilà, je me lance : premier post de ce blog ouvert pour pouvoir partager plus activement autour de la couture. Une petite présentation s’impose : je m’appelle Virginie, j’ai eu 30 ans cette année et un petit garçon (ce qui change plus la vie que commencer une nouvelle dizaine, je l’avoue). J’ai commencé à coudre il y a 3 ans après en avoir rêvé pendant à peu près 17 ans sans oser me lancer sérieusement. J’avais depuis toujours un certain intérêt pour les vêtements tout en n’étant pas très satisfaite par ce qui se trouvait dans les boutiques. Quand j’ai commencé la couture, j’ai pu laisser libre cours à mon imagination mais disons le, ça tenait un peu de la boulimie (de patrons, de tissus,…). Depuis quelques temps, je me pose des questions sur ma consommation afin de la réduire, la rendre plus efficace et plus satisfaisante. Pour l’aspect vêtement, le Wearability Project est très inspirant.

Continue reading “Projet 001 : le trench Isla (Named Clothing)”